THEORIE POLYVAGALE EN PSYCHOTHERAPIE

— Nom, titre

people-gb26219573_640.jpg

Intégrer la théorie de l'attachement permet de  proposer  à la personne accompagnée, en conscience et de façon explicite,  une expérience relationnelle où elle se sent en sécurité afin de lui permettre d’explorer son monde intérieur

QU'EST CE QUE LA THEORIE POLYVAGALE  ?

L’attachement dans la théorie de l’attachement a une signification bien différente du langage courant.

« Etre attaché à quelqu'un» dans la théorie de l'attachement signifie qu'en cas de détresse on se tourne vers cette personne pour rechercher sa proximité et à son  contact, trouver sécurité,  réconfort, apaisement et soutien. Ainsi, l'attachement participe à la régulation de la peur et du stress

Le lien d’attachement est donc une dimension bien particulière des liens interpersonnels. 

il est activé en situation de difficulté ou de détresse et permet la recherche de sécurité à travers des comportements et des schémas inconscients. On parle de stratégie d'attachement.

Lorsque l'attachement est activé, sa désactivation devient prioritaire pour la personne. Cela empêche tout autre action et en particulier toute forme d'exploration nuisant alors au développement de l'autonomie et la confiance en soi.

Il est opérant de la naissance à notre mort dans toute les situations où nous sommes vulnérables : enfance, maladie, évènement de la vie (deuil, chômage, séparation, ...), vieillesse.

Bowlby le fondateur de cette théorie disait : « L’attachement est actif depuis le berceau jusqu’à la tombe ». 

Theorie Attachement.jpg

L'attachement est un instinct conduisant tout au long de la vie à avoir besoin d'être écouté, entendu, compris et soutenu par une ou plusieurs personnes considérées comme proches.

John Bowlby

POURQUOI PARLER D’APPROCHE POLYVAGALE  EN PSYCHOTHERAPIE ? 

 

POUR DEUX RAISONS 

image.jpeg

Nos stratégies d’attachement sont à l'origine de ce qui nous pose problème dans notre vie d'adulte et nous pousse à consulter. Elles influencent notre vie dans de nombreux domaines : 

La gestion du stress, la régulation des émotions, la façon de gérer les défis de la vie, l’estime de soi,  la confiance en soi, le regard que nous portons sur nous-même et les autres, les relations sociales, les relations de couple, la parentalité, la vieillesse, notre capacité à demander et recevoir de l’aide en situation de difficulté ou de détresse,  notre capacité à aider l’autre, l’empathie, la compassion…

Une approche "attachementiste" permet de mettre en conscience ces stratégies et d'y apporter une réponse. 

Conseils

Un accompagnement thérapeutique constitue un contexte de stress activant chez la personne accompagnée ses stratégies d’attachement.La séance, la relation, une question précise, le fait d'être en situation de demander de l'aide ou d'être vu dans sa vulnérabilité, sont autant de situations activant les stratégies d'attachement nuisant alors à l'exploration de son monde intérieur. Une fois activé, la désactivation de l'attachement est prioritaire et empêche toute exploration. C'est alors la réaction de "résistance" ou de "protection" empêchant l'exploration thérapeutique. 

Savoir les repérer permet au thérapeute d’ajuster son accompagnement de façon à apporter le niveau de sécurité nécessaire pour permettre à la personne accompagnée d'explorer son monde intérieur.