Psychothérapie ou Coaching

J'ai la conviction que s'il y a souffrance, un travail intérieur doit être privilégié pour aboutir à une libération durable et pérenne.

Pour plus d'informations, vous pouvez également consulter les témoignages

Un travail intérieur pour une transformation en profondeur

Il s’agit ici d’un travail profond sur les « espaces blessés » qui nous mettent en souffrance et qui nous empêchent d’être  «qui nous sommes vraiment ».

La plupart du temps, ce qui nous dérange, nous fait souffrir et nous pousse à consulter, ce que certains appelle le symptôme, n’est qu’un messager de "quelque chose" de plus profond, une blessure qui a été "mise à l'abri" pour nous permettre de grandir et de nous construire. 

Ces blessures sont le résultat de notre histoire de vie et des événements plus ou moins traumatiques auxquels nous avons dû faire face, mais aussi le résultat des projections et attentes de nos parents et plus généralement notre famille

 cf. Comment nous devenons celui ou celle que nous ne sommes pas vraiment et psychogénéalogie)

Lorsque enfant nous vivons un moment douloureux, notre cerveau et notre système nerveux autonome ne sont pas matures et ne permettent pas de gérer les émotions, les ressentis vécus sur le moment et les pensées qui en découlent. Et si aucun adulte ne prend la mesure de ce qui se passe pour nous et l'apaise, alors l'événement douloureux se transforme en blessure et s'inscrit dans notre construction.

Alors pour ne pas souffrir, nous mettons en place des mécanismes d'adaptation et de protection qui tendent d'une part à mettre à l'abri la blessure  (clivage) pour la rendre innacessible et d'autre part à éviter que cela se reproduisent et fasse mal à nouveau.

La blessure mise de coté est momentanément anesthésiée. Néanmoins au fil du temps, elle cherche à se faire entendre pour être apaisée. Par réaction, nos comportements de protection s'intensifient alors, pour pouvoir contenir la blessure.

Ce qui renforcent le besoin de nos blessures d'être entendues...

Ce qui renforcent le besoin de nos protections de maintenir nos blessures à l'abri pour qu'elles ne nous fassent pas souffrir.

 

Ce qui ...

 Ce qui...

et c'est ce combat qui nous fait souffrir et nous pousse la plupart du temps à consulter. 

par exemple,

si bébé, mes parents sont tristes parce qu'ils vivent un deuil, quand je les "appelle", je ne les "sens" pas avec moi, je les perçois comme absents. Ils sont ailleurs. J'ai l'impression que je ne les intéresse pas. Alors pour ne pas sentir la tristesse et la peur que je ressens, je ne cherche plus (ou moins)  le contact. 

Au fil du temps, pour ne pas souffrir, nos blessures sont "mises de coté"  (clivage)

 

Notre "passé" vient nous rendre visite pour que l’adulte que nous sommes devenu, s’occupe de lui, le libère de ses blessures et des émotions associées. 

La plupart du temps, ce qui nous dérange ou nous fait souffrir (le symptôme) n’est qu’un messager de "quelque chose" de plus profond, une blessure qui a été enfouie pour nous permettre de grandir et de nous construire.

Paradoxalement, le symptôme masque la blessure et l'empêche "d'être" trop présente et en même temps il indique qu'il y a "quelque chose" en souffrance. 

Le symptôme devient alors un outil précieux qui montre le chemin vers ce qui est en souffrance et qui a besoin d’être accueilli puis apaisé, plutôt qu'un adversaire à éradiquer.

Aussi, le travail proposé ici est orienté vers une transformation intérieure profonde en travaillant sur les origines de ce qui pose problème.  Il s’agit de se reconnecter avec son histoire, d’aller à la rencontre de ses blessures pour les accueillir et surtout les libérer grâce à des approches efficaces comme l'Intelligence Relationnelle ®, la Thérapie IFS ®, la Thérapie Polyvagale (TPV) ou l’Hypnose Humaniste. 

L'Intelligence Relationnelle, la  Self Thérapie IFS et la Thérapie Polyvagale permettent un travail sur Soi en profondeur afin d'adresser des problématiques qui interagissent avec la construction de l'identité et notamment les troubles de l'attachement;

 

Un Travail ponctuel sur un objectif précis 

J’ai la conviction que la solution n’est pas de «se libérer du passé», ou encore «de s'en débarrasser». Cela c'est ce que nous faisons tout seul, "inconsciemment" en mettant de coté ce qui nous fait mal.

La solution est plutôt de « libérer notre passé » en conscience. Il fait partie de nous et a façonné celui que nous sommes. Il a juste besoin d’être libéré de ses souffrances pour trouver l’apaisement et nourrir notre vie. Nous pouvons alors l'accueillir et nous sentir unifier avec notre histoire.

Cet accompagnement intervient sur le présent pour le modifier et améliorer ainsi le futur conformément à l’objectif fixé par la personne.

L’objectif ici est d’agir sur le résultat de ce qui pose problème afin de le modifier sans se préoccuper de la source qui se trouve dans le passé.

C’est une approche comportementale orientée solution. L’intervention est ciblée et ponctuelle.

Self Therapie IFS®,  Therapie IFS®, Internal Family System IFS, Therapie IFS® PARIS, Self Therapie IFS® PARIS, Internal Family System IFS PARIS, Self Thérapie IFS®,  Thérapie IFS®, Internal Family System IFS, Thérapie IFS® PARIS, Self Thérapie IFS® PARIS, Internal Family System IFS PARIS,Self Therapie IFS ®,  Therapie IFS ®, Internal Family System IFS, Therapie IFS ® PARIS, Self Therapie IFS ® PARIS, Internal Family System IFS PARIS, Self Thérapie IFS ®,  Thérapie IFS ®, Internal Family System IFS, Thérapie IFS ® PARIS, Self Thérapie IFS ® PARIS, Internal Family System IFS PARIS,

Le Doze, 

Intelligence relationnelle®,  Intelligence relationnelle® PARIS, 

Intelligence relationnelle ®,  Intelligence relationnelle ® PARIS, 

Approche polyvagale, Approche polyvagale PARIS,  

gestion du stress, gestion du stress paris, gestion des émotions, gestion des émotions Paris, 

La thérapie (Internal Family System, IFS ®) a été formalisé dans les années 80 par le psychothérapeute systémicien américain  Richard C. Schwartz.

La Thérapie IFS ® ou Self Therapie IFS® (self Thérapie IFS ® ou Self Therapie IFS®) est répertoriée depuis novembre 2015 au NREPP comme une pratique basée sur des preuves (NREPP: registre national aux Etats-Unis des programmes et pratiques fondées sur des données probantes) 

La Thérapie IFS  ® ou Self Therapie IFS® (self Thérapie IFS ® ou Self Therapie IFS®) est issue du courant des thérapies systémiques, elle postule que le psychisme est à la fois multiple et unique. Ce qui caractérise l’IFS ®, c’est l’idée que les parts qui nous constituent sont une réalité vivante de nous-mêmes et s’incarnent dans notre corps.  Elles sont autant de sous-personnalités autonomes (en lien avec nos compétences, nos croyances, nos émotions) qui se développent en fonction de nos besoins et de notre environnement.  L’IFS® ou Self Thérapie IFS ® (Self Therapie IFS® ) soulage de leurs fardeaux (conflits intérieurs, amalgames, émotions négatives, croyances) les différentes parts qui en ont besoin, de manière qu’elles puissent à nouveau fonctionner librement. Une des caractéristiques d’un système libéré est qu’il est en mouvement perpétuel, qu’il s’adapte aux situations auxquelles est confrontée la personne qui a accès à ses ressources.. Lors d’une thérapie IFS ® (self Thérapie IFS® ou Self Therapie IFS ®), la personne évoque ce qui l’amène à consulter. Le travail du thérapeute consiste à repérer avec elle les parts mises en jeu dans son problème.

La Thérapie IFS® ou Self Therapie IFS  ® (self Thérapie IFS® ou Self Therapie IFS ®) permet à la personne d'accéder à son Self, de manière à ce qu'elle soit en capacité d'aller aider ses parties protectrices et exilées. Pour ce faire, en Thérapie IFS® ou Self Therapie IFS® (self Thérapie IFS® ou Self Therapie IFS ®)    le Self du thérapeute va soutenir le Self de la personne. En IFS ®, il y a une alliance entre les 2 self.

 

Thérapie IFS® ET THEORIE POLYVAGALE

Les connaissances en neurosciences nous éclairent sur le rôle du système neuronal autonome (SNA) dans l’évaluation du niveau de sécurité. Ce SNA agit comme un système de surveillance personnelle. Notre corps est en permanence à l’affut sans que nous en soyons conscient : « Suis je en sécurité » ou « suis-je en danger ? ». Notre SNA nous indique comment nous sommes.

Pendant une thérapie IFS® (self therapie IFS ® ou self thérapie) associée avec l’approche polyvagale, vous allez apprendre à réguler l’état de votre SNA pour accéder à plus de sécurité et mieux gérer votre stress. On parle de corégulation.L’approche polyvagale est efficiente pour la gestion du stress et les troubles de l’attachement

Intelligence Relationnelle® . L’Intelligence Relationnelle® est un modèle novateur de psychothérapie intégrative mis au point par le Dr François Le Doze. L’Intelligence Relationnelle® se base sur les données actuelles des neurosciences, 

Elle s’appuie sur la rencontre et l’intégraption de 2 approches thérapeutiques:

- le modèle IFS®® (Internal Family Systems) mis au point par le Dr. Richard Schwartz et

- la théorie polyvagale issue des travaux récents du Dr Porges. Elle s'appuie également sur les connaissances psychologiques et neurologiques des troubles de l’attachement  et des traumatismes psychiques complexes.

L’objectif d’une thérapie en Intelligence Relationnelle ® est de permettre à l’individu ou aux groupes humains de résoudre les conflits internes ou externes et d’accéder en relation avec autrui, à un sentiment d’unité et de calme intérieurs, une vision éclaircie de son propre chemin de vie, à plus de ressources en terme de créativité devant les obstacles et de confiance devant les défis que la vie lui présente.Dr. François Le Doze.  Les fondements du modèle de psychothérapie Intelligence Relationnelle®. comprendre les mécanismes de protection et de defense ; mise en place de la sécurité nécessaire pour les étapes vers la guerison. les modalités d'application du modèle Intelligence `relationnelle ®  qui intègrent les elements suivants : multiplicité du psychisme, de Self, concepts de co-régulation et d'autorégulation, Lien avec les modèles Internal Family Systems, ou Thérapie IFS® ou self thérapie IFS ®, Lien avec l’approche Polyvagale et théorie de l'attachement,Aspect neurobiologique des troubles de l'attachement et de leur traitement ​

Ce type d’accompagnement est pertinent quand il s’agit de problème d’apprentissage et de comportement à modifier. Il est particulièrement adapté pour des demandes de coaching -  Nul besoin de réveiller le passé pour se préparer à un entretien d’embauche !

par exemple :

  • Se préparer à un entretien d'embauche

  • se préparer à une prise de parole en public

  • Apprendre à mieux gérer un conflit 

  • Mise en place d’un projet professionnel

Cependant, dès lors qu’il y a souffrance, répétition et impossibilité de « faire autrement », alors il y a une blessure du passé. Dans ce cas, une solution pérenne nécessitera un travail intérieur (voir ci-dessus) afin d'apaiser ce qui a souffert et souffre encore en nous.

Toutefois, un accompagnement orienté solution peut être utile dans les situations où on pressent qu’il y a une blessure mais :

  • la personne ne souhaite pas entamer un travail de fond  -elle ne se sent pas prête, il y a trop de freins-

  • Il l y a une urgence et une solution doit être trouvée rapidement – c’est le cas par ex des demandes de coaching où l’on pressent qu’il y a une blessure derrière mais le délai imparti ne permet pas de travailler sur la blessure – il faut donc trouver un palliatif

  • En parallèle d’un travail intérieur pour trouver un apaisement rapide