APPROCHES THERAPEUTIQUES

connect-316638_1280.jpg

Thérapie IR

De même que dans notre construction, c’est à travers le lien à l’autre que nous pouvons développer les bases d’une vie où nous sommes connectés à nos ressources et notre force de vie,  l’ Intelligence Relationnelle ® postule que c’est donc, dans un premier temps, à travers le lien à l’autre, que pourra se transformer notre modèle du monde, des autres et de soi. 

Ainsi elle s’appuie de façon explicite sur le lien entre la personne accompagnée et le thérapeute à travers l’engagement de ce dernier dans la relation. Le thérapeute invite la personne à prendre conscience à chaque instant de ce qui se passe en elle en relation avec le thérapeute :

"Y a t il suffisamment de sécurité pour prendre le risque d’aborder tel ou tel sujet ? 

"Que se passe t il quand je sais que le thérapeute sait cela de moi ?"

"Comment c'est pour moi d'être vu dans ma vulnérabilité ? "

En étant accompagnée par le thérapeute dans des situations jusque-là source de souffrance, la personne se rend compte que le lien émotionnel dont elle s' est sentie dépourvue au moment de la situation traumatique peut en fait exister dans le présent. A travers ce lien, elle retrouve alors la sécurité émotionnelle qui lui avait fait défaut et  «désapprend» les obstacles qu’elle avait dû mettre en place pour se couper de la situation douloureuse.

IFS.jpg

SELF THÉRAPIE IFS ®

 (Internal Family System) 

Nous avons tous vécu des moments douloureux dans notre vie et pour éviter de les revivre, nous avons alors mis en place des mécanismes adaptatifs de protection.  Nos comportements  sont alors régis par ces mécanismes et les craintes qui y sont associées, plutôt que par nos aspirations profondes. 

L' Internal Family System (IFS) permet d'aller à la rencontre de ces mécanismes de protection qui coexistent en nous. Elle favorise la rencontre de nos différentes parties, et permet d'accéder en douceur et en sécurité aux plus sensibles d'entre elles afin de les libérer des souffrances et croyances qu'elles portent. 

La personne accompagnée joue un rôle actif de médiateur, entre les différents aspects qui la composent (parties blessées et parties protectrices). Cette médiation se fait depuis un espace de sagesse et de profondeur, présent en chacun : le Soi profond, appelé « Self ». Ainsi, la thérapie IFS en permettant  la relation de soi à soi de façon apaisée permet de retrouver la paix intérieure et d'installer plus d'harmonie  par une reconnexion avec son être profond.

Capture d’écran 2021-10-22 à 16.29.01.png

THERAPIE NARM ®

 Modèle Neuro Affectif Relationnel

Une grande partie des souffrances auxquelles nous faisons face adulte, ont pour origine la mise en place  de stratégies adaptatives  de survie en ignorant nos propres besoins. Elle s'observe lorsque qu'enfant nous avons du faire avec les absences d'accordage affectifs et émotionnel ou le manque de disponibilité des personnes qui prenaient soin de nous soit parce qu'elle étaient absentes, trop occupées avec leur travail, dépressives, stressées ou dans l'incapacité de réguler leurs propres affects.

Elles permettent à l'enfant de survivre, mais lorsque les besoins de base biologiques ne sont pas satisfaits parce qu'ils sont ignorés, des symptômes physiologiques et psychologiques apparaissent, et la capacité d’autorégulation, d'apaisement, de réalisation de soi ainsi que l’estime de soi s’en trouvent affectés..

 

La thérapie NARM travaille sur les processus instinctif, émotionnel et cognitif. Elle vise la re-connexion à soi-même et aux autres, tout en cherchant à développer l'autonomie de la personne (se respecter et exister malgré les attentes des autres), la capacité de reconnaître ses propres besoins, de se faire confiance et de faire confiance aux autres.

Le modèle NARM se concentre sur les ressources, les compétences et les capacités de résilience de chacun. 

Le Modèle Relationnel Neuro Affectif (NARM) utilise la conscience somatique pour réguler le système nerveux et résoudre par le bais de cette régulation, les impacts de traumatismes de l’attachement.

Approche polyvagale.png

THEORIE POLYVAGALE

Appliquée à la psychothérapie

La Théorie polyvagale de Stephen Porges fournit une lecture neurobiologique du stress, des traumatismes et de l’attachement

Elle  décrit le processus inconscient qui nous permet de détecter à tout moment si nous sommes en sécurité ou en danger et en cas de danger d’apporter une réponse pour tenter de s’en extraire (fuite, attaque, figement).

Ce processus de détection de signaux de danger ou de sécurité survient dès la naissance. Il se base sur notre vécu et plus particulièrement sur les expériences de danger et/ou de sécurité que nous avons vécues avec les personnes qui ont pris soin de nous dans les premières années de notre vie. 

Intégrer la théorie polyvagale à l’accompagnement en thérapie permet :

  • de mieux comprendre la façon dont le patient expérimente la sécurité pendant une séance et de s’ajuster au mieux pour une relation «secure» 

  • d’aller à la source de qui ce génère difficultés, souffrances et stress en veillant à tout instant à la sécurité perçue dans la séance.

Theorie Attachement.jpg

Appliquée à la psychothérapie

THEORIE DE L'ATTACHEMENT

La théorie de l'attachement considère l'établissement de liens affectifs étroits comme un besoin nécessaire à la survie et la construction de l'être humain.

C'est à travers le lien d'attachement que se construit notre capacité à réguler nos émotions, à développer notre confiance en soi et en les autres et notre capacité  à explorer le monde en confiance.

Ainsi à travers ce lien subtil, se créent dans notre enfance notre modèle du monde, notre modèle des autres et la manière dont on peut se relier et enfin notre modèle de représentation de nous-même. Une fois adulte, ces modèles s'expriment dans toutes nos relations, qu’elles soient intimes, amicales, professionnelles et sociales.

Lorsque ce lien d'attachement est dit « insécure », il peut être source de perturbations relationnelles pouvant engendrer de multiples fragilités notamment dans la régulation des émotions, la gestion de conflits, nos apprentissages et la manière dont on se relie aux autres et au monde.

En delà de sa pertinence sur les plans affectif et relationnel, l'approche attachementiste tire sa force de sa bienveillance en excluant toute forme de culpabilité du patient et/ou de ses proches.

Les thérapies basées sur l'attachement participent à une amélioration notoire de notre confort de vie notamment par une bien meilleure régulation émotionnelle et par voie de conséquence, une meilleure gestion du stress.